La campagne de Paizay-le-Chapt et le Bois de la Griffière

Agréable randonnée permettant de voir des paysages variés aux alentours de Paizay-le-Chapt. Ce parcours réserve de belles vues de la campagne à l'approche de la forêt d'Aulnay plus au sud, le joli Bois de la Griffière, le lieu-dit les Rompis, survivance de l'essartage du XVe siécle, le chemin de la Rochelle qui est la trace d'une ancienne grande voie de communication et le Puits de Pouffond.

Fiche technique
Une randonnée Paizay-le-Chapt créée le jeudi 15 février 2018 par pgetrochon. MAJ : vendredi 09 mars 2018
Durée Durée moyenne: 3h05[?]
Distance Distance : 10.51km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 46m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 46m
Point haut Point haut : 134m
Point bas Point bas : 86m
Moyenne Difficulté : Moyenne
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Paizay-le-Chapt (79170)
Départ Départ : N 46.082168° / O 0.180703°
Carte Carte IGN (cliquez-ici pour commander) : Ref. 1629SB
Téléchargez : -
Paizay le Chapt - Rue des Tilleuls Chemin Puits de Pouffond Chemin de la Rochelle

Description de la randonnée

Se garer sur le parking de la mairie et de l'église.

(D) Emprunter la Rue de la Mairie vers l'Est (en tournant le dos à l'église). Au niveau du stade, suivre à droite la Rue de la Cour du Logis. Un peu plus loin, tourner à droite dans la Route d'Aubigné.

(1) Au carrefour en triangle. traverser la Rue de Pouffonds et continuer avec prudence en face sur la route D104.

(2) Un peu après le lieu-dit Le Baudon et avant un virage à droite de la D104, prendre un chemin à gauche. Après environ 150m, tourner à droite dans le chemin bordé d'arbres et de haies. Aller tout droit, Est-Sud-Est.

(3) Traverser une petite route avec prudence et emprunter la Rue de Bel Air en face. Au bout, tourner à gauche dans la Rue de l'Ancienne Gare et, presque aussitôt, tourner à droite dans la Rue des Trois Communes. Traverser la Rue Deux Cantons et continuer en face jusqu'au lieu-dit La Croix Maréchal (un peu avant la ligne à haute tension).

(4) Tourner à droite dans un chemin bordé de verdure. Au bout, suivre une petite route à droite. Au croisement qui se présente immédiatement, tourner à gauche et tout de suite après à droite dans un chemin. Au bout, suivre une petite route à gauche.

(5) Juste avant une habitation côté droit, prendre un chemin à gauche. Au bout, tourner à droite et à peine plus loin, tourner à gauche. Le chemin bordé de végétation est d'abord en lisière des restes d'un petit bois puis serpente en sous-bois jusqu'à parvenir à la route D104. Suivre cette route à gauche sur environ 300m (prudence).

(6) Tourner à droite dans le chemin qui pénètre dans le Bois de la Griffière. Après avoir traversé une partie du bois, le chemin est en lisière pour aboutir à un croisement en T. Tourner alors à droite et pénétrer à nouveau dans le bois. Au croisement des Cinq Chemins, continuer tout droit, ainsi qu'au croisement suivant (Ouest-Nord-Ouest).

(7) Tourner à droite dans le chemin blanc. Aller tout droit, Nord-Nord-Est, en ignorant tous les départs sur les côtés. Aboutir à la route D104 et la suivre à gauche sur une cinquantaine de mètres (prudence).

(8) Au carrefour, tourner à gauche. Très rapidement, à une fourche, prendre le chemin à droite : c'est la Chemin de la Rochelle. Continuer tout droit jusqu'à un croisement de chemins.

(9) Tourner alors à droite (Nord) dans un chemin en légère descente. Aboutir au Puits de Pouffond.

(10). Prendre alors le chemin de gauche. Au croisement suivant, tourner à droite. Aller plein Nord jusqu'à l'Houmelet.

(11) Tourner à gauche sur la petite route qui va vers Paizay-le-Chapt. Au croisement suivant prendre à droite. Au carrefour suivant, emprunter à droite la Rue des Tilleuls. Au bout, à un autre carrefour, tourner à droite dans la Rue de la Mairie et retrouver le point de stationnement (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 88m - Parking de la Mairie et de l'Église
1 : km 0.57 - alt. 91m - Carrefour en triangle
2 : km 1.22 - alt. 103m - Départ de chemin
3 : km 2.57 - alt. 116m - Traversée d'une petite route
4 : km 3.16 - alt. 128m - Croix Maréchal
5 : km 3.7 - alt. 131m - La Brousse de Semousais
6 : km 4.98 - alt. 129m - Départ de chemin forestier
7 : km 6.45 - alt. 125m - Croisement
8 : km 7.35 - alt. 118m - La Barre
9 : km 8.52 - alt. 103m - Croisement de chemins
10 : km 8.9 - alt. 98m - Puits de Pouffond
11 : km 9.93 - alt. 91m - L'Houmelet
D/A : km 10.51 - alt. 88m - Parking de la Mairie et de l'Église

Informations pratiques

Le point de stationnement se situe au niveau du parking de la Mairie et de l'Eglise

Cette randonnée en terrain varié nécessite d'être correctement chaussé.

Ce parcours est non balisé. En conséquence il est conseillé de suivre les indications du descriptif et de la carte en y alliant une lecture du paysage.

Nous vous conseillons aussi d'emporter avec vous les cartes IGN papier au 1:25000 de cette randonnée. Cliquez-ici pour les commander : 1629SB.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Chef Boutonne
Histoire
Chef-Boutonne, anciennement appelée Caput Wulton tire son nom de la rivière qui y prend sa source, la Boutonne.
Aujourd’hui, chef lieu de canton, la ville compte 2217 habitants. C’est une commune chargée d’Histoire.
Plusieurs vestiges historiques témoignent des temps passés, tels que des habitats gallo-romains à Javarzay et au Pouzac et un cimetière mérovingien où l'on découvrit un coffret à bijoux en terre cuite, des poteries, de la monnaie.
À partir du moyen âge, plusieurs seigneuries s’y succédèrent : Gontaut-Biron, La Rochefoucauld puis Lamoignon. Le dernier marquis de Chef-Boutonne fut le marquis Lamoignon de Malesherbes, connu pour avoir été l’avocat de Louis XVI.
Au moment de la révolution française, Javarzay et Lussais qui étaient des communes à part entière furent rattachées à la ville de Chef-Boutonne.
Un chef-boutonnais, Jean-François Cail (en savoir plus), né en 1804, a porté haut les couleurs de la ville en devenant non seulement un des plus brillants industriels du XIXème siècle, mais également en étant un homme d’avant garde dans beaucoup de domaines.
L’histoire de la ville et de ses habitants est également intimement liée à l’évolution des techniques agricoles. La baisse de l’activité agricole a vu évoluer le développement économique au niveau local vers les activités tertiaires et touristiques.
Les pierres, les monuments, les rues, illustrent ce passé riche en histoire.

Château de Javarzay
classé Monument Historique dès 1862
Le site de Javarzay est occupé depuis l’antiquité par une ferme Gallo-Romaine, domaine de Gavarcius, à l’origine du nom de Javarzay.
Elle devient une ferme Royale Mérovingienne au VIe siècle. Clothaire 1er, fils de Clovis et époux de Radegonde, y séjourna en 559 et Saint-Junien, ermite légendaire, y fut reçu.
Le château que nous voyons aujourd’hui est un des premiers châteaux de la Renaissance en Poitou.
Édifié par François de Rochechouart (compagnon d’armes de François 1er) autour de 1515, il comportait alors 12 tours d’enceinte.
Parmi ses illustres propriétaires, nous trouvons : la famille de la Rochefoucault, le comte de Ponchartrain ministre de Louis XIV, Chrétien Guillaume de Lamoisgnon de Malesherbes avocat de Louis XVI.
Passé entre les mains de différentes familles depuis la Révolution, il fut plus ou moins abandonné à ses ruines. Le Château va revivre à partir de 1982 suite à son achat par la commune de Chef-Boutonne.
Grâce à l’action de l’association « Les Amis du Château de Javarzay » depuis 1983 et à une vaste opération de restauration par les Monuments Historiques en 1995, le château retrouve fière allure.
L’aménagement des salles est l’œuvre des « Amis du Château » rejoints en 2003 par «l’association C.A.I.L.».

Architecture
Édifié par un architecte Tourangeau au tout début du XVIe siècle, bâti de pierres blanches, couvert d’ardoises, il présente la silhouette d’un petit château de la Loire.
Le châtelet d’entrée allie à la fois l’aspect Féodal et l’aspect Renaissance. Sa tour carrée flanquée de tourelles à encorbellement domine le site. Sur ses deux façades les coursives sont interrompues par une travée de fenêtres à meneaux aux décors Renaissance très soignés.
Son porche conserve les traces du pont-levis et du passage des charrettes. Il conduit à la cour intérieure, symbolisée aujourd’hui par une haie d’ifs. La tourelle d’escalier en vis de type féodal dessert l’ensemble des pièces du Château. La Chapelle présente une très belle porte sculptée.La grosse tour d’angle qui demeure est surmontée d’une toiture conique très élancée. et entourée d’un chemin de ronde à larges créneaux.
Elle impressionne par ses mâchicoulis posés sur de longues consoles. La visite permet de découvrir sa charpente d’origine.
Accolée au corps de logis, entre les deux tours, l’orangerie du XIXème accueille le visiteur.
L’aile droite rapportée en 1820 offre un espace d’expositions aux artistes.

Église Saint-Chartier à Javarzay
Classée monument historique en 1840, cette église romane dédiée à Saint-Chartier fut construite au milieu du XIIe siècle et abrite une centaine de sculptures ainsi qu’une dalle funéraire gravée en 1211.
Située sur un chemin secondaire de Saint Jacques de Compostelle, elle fut agrandie au XVIe siècle afin d’accueillir les pèlerins, ainsi le chœur et le portail apportent une touche renaissance à cet édifice.

Église Notre-Dame
Construite entre 1824 et 1830, l’Eglise Notre-Dame se trouve sur l’emplacement de l’ancien château de Chef- Boutonne. L’architecte, Pierre-Théophile Segretain, a basé ses plans sur le style néo-classique, très en vogue à cette époque. C’est la raison pour laquelle elle ressemble à l’Eglise de la Madeleine à Paris.

Château de Chef-Boutonne
Le château occupait un éperon rocheux qui domine la source de la Boutonne mais il ne reste que les vestiges de deux tours et une partie de la muraille d’enceinte. La place Malesherbes porte le nom du dernier Marquis de Chef-Boutonne, avocat de Louis XVI au moment de la Révolution Française. La promenade sur les remparts derrière l’Église, offre aux visiteurs un panorama sur la ville.

Sur les traces de Jean-François Cail
Jean-François Cail est né à Chef-Boutonne en 1804. Autodidacte, il devint très vite inventeur puis ingénieur mécanicien. Puis, il installa ses ateliers à Chaillot, où il fit construire des locomotives dont les célèbres locomotives de vitesse Crampton, des constructions métalliques (viaduc des Fades). Il participa à la modernisation des techniques liées à l’industrie agricole sucrière. Il révolutionna aussi le monde agricole avec sa ferme industrielle de « La Briche » en Indre et Loire, unique en Europe. Il décéda en 1871, après avoir déposé 51 brevets et fut l’un des acteurs essentiels de la révolution industrielle.

Au château de Javarzay, il est possible de visiter une salle d’exposition sur Jean-François Cail aménagée par l’Association C.A.I.L (Comité Autour d’un Inventeur Local).
La place commerçante en centre ville et le lycée professionnel portent le nom de Jean-François Cail . Il est possible de voir sa maison natale en se promenant dans la « venelle » à l’angle de la rue René Coynault.

La Boutonne
La Boutonne prend sa source à Chef-Boutonne, sous le lavoir rue de la Fontaine, puis traverse une partie du département des Deux-Sèvres, et de la Charente Maritime, sur 99 km. Elle se jette dans la Charente à Carillon près de Tonnay-Charente. Ses affluents sont la Brédoire, la Nie, la Sandrenne, la Trezence.
Elle fut aménagée au XVIIIe siècle de manière à faciliter la navigation de commerce et le transport du Pineau, et est navigable à partir de St Jean d'Angély, sur 31 kilomètres.
A Chef-Boutonne, plusieurs petites sources et résurgences prennent naissance de part et d’autre de la rivière jusque dans son lit, on peut ainsi citer : Coupeaume, Pytareau, la Fontaine de la Faiencererie, le Rossignol , Pouvareau, Chandant, le Pouzac, Pyroli, la Fontaine du Château, la Fontaine à Marion et la Fontaine du Pont-Neuf.

Les moulins
Il y a 41 moulins sur la Boutonne en Deux-Sèvres, dont 14 moulins qui ne sont plus en activité à Chef-Boutonne.
Les moulins de Chef-Boutonne en allant de la source vers l’aval sont le moulin des Bessons, le moulin d’Epaillard, le moulin de Pouillet, le moulin de Pouvareau, le moulin de Chandant, le moulin de Javarzay, le moulin de Payré, le moulin des Gonds, le moulin Neuf, le moulin du Guibou, le moulin de Treneuillet, le moulin de Planier, le moulin de Lussais et le moulin de Lusseau.

Les lavoirs à Chef-Boutonne
Autrefois, les lessives se faisaient dans la Boutonne et les femmes se retrouvaient autour des lavoirs dans les différents quartiers du village afin de laver leur linge.
Ainsi, les bords autour des lavoirs étaient empierrés, afin de permettre aux laveuses de s'agenouiller, sur leur genouillon , sorte de baquet en bois garni d'un oreiller. Elles lavaient et battaient leur linge avec un "battou" ou" tapou" pour extraire la lessive restante et décrassaient le linge à la brosse à chiendent sur les tables en pierre construites à cet effet.
Chef-Boutonne compte plusieurs lavoirs dont celui de la source, de Javarzay près de la maison des Lavandières, du Moulin Neuf, de Pouvareau entre autres.

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 4.67/5
Nombre d'avis : 1
Fiabilité de la description : 5/5
Fiabilité du tracé sur carte : 5/5
Intérêt du circuit de randonnée : 4/5


Visorandonneur
le mercredi 04 juillet 2018 à 09:26

Bonjour,

Ce circuit annoncé comme non balisé nécessite effectivement de partir avec le descriptif fait sur Visorando et la carte jointe (impression aisée en pdf) et permet de découvrir une petite randonnée "hors des sentiers battus" ce qui, de mon point de vue, ne manque pas d'agrément. personnellement je donne toujours la précision dans la rubrique "Informations pratiques"

Bonnes prochaines randonnées.


Visorandonneur
le mardi 03 juillet 2018 à 15:27

Note globale : 4.67 / 5

Date de la randonnée : mercredi 27 juin 2018
Fiabilité de la description : Très bien
Fiabilité du tracé sur carte : Très bien
Intérêt du circuit de randonnée : Bien

Circuit très agréable dans la campagne assez ombragé pour les journées très chaudes. Le seul petit problème il n'y a aucun balisage et sans la carte que j'ai imprimée il n'y a aucun moyen de suivre cet itinéraire.

Autres randonnées dans le secteur

Les Cabanes de Vigne près d'Asnières-en-Poitou
Distance 13.2km Dénivelé positif +53m Dénivelé négatif -48m Durée 3h55 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Asnières-en-Poitou - 79 - Deux-Sèvres

Cette randonnée, par les chemins ombragés de la plaine calcaire permet de mieux appréhender un territoire où l'âne du Poitou, le vignoble et les bois ont marqué l'histoire. Quelques cabanes de vigne sont visibles au cours de cette randonnée : appelées "cantines", ces maisonnettes étaient utilisées jadis pour s’y restaurer et ranger les outils.

La coulée de la Doue près de Crézières
Distance 10.2km Dénivelé positif +64m Dénivelé négatif -64m Durée 3h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Crézières - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée qui allie découvertes patrimoniales et rencontre avec la nature. Elle permet de découvrir quatre fontaines - lavoirs, un château, trois puits, une église et de beaux points de vue sur ce coin de campagne du Sud Deux-Sèvres.

Les chemins des Simbliaires, Saulnier et du Fief Louis autour de Juillé
Distance 9.45km Dénivelé positif +13m Dénivelé négatif -13m Durée 2h45 Facile Facile
Départ Départ à Juillé (Deux-Sèvres) - 79 - Deux-Sèvres

La commune de Juillé est située entre plaines et rivières. C'est d'ailleurs dans la commune de Juillé que la rivière La Bellesébonne prend sa source, au lieu-dit "La Fonsée".
Cette randonnée emprunte divers chemins de la commune dont certains à l'histoire évocatrice comme le Chemin Saulnier.

La Commanderie des Templiers du côté d'Ensigné
Distance 11.03km Dénivelé positif +36m Dénivelé négatif -41m Durée 3h15 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Ensigné - 79 - Deux-Sèvres

Aux portes de la forêt d’Aulnay, l’histoire des templiers, des pèlerins, des sauniers et des vignerons renaît au travers des vieux chemins, des carrés de vigne et de la Commanderie.
Cette randonnée permet de découvrir les aires de détente de la Chaume et de la Chauvière, l’Église d’Ensigné, le Chemin de Contré et le Chemin Saunier, la Commanderie des Templiers, les chênes de Fief-Louis, le puits à cigogne du Lac et le trou de l’Ormeau.

Entre fontaines et rivière du côté de Fontenille-Saint-Martin-d'Entraigues
Distance 6.58km Dénivelé positif +6m Dénivelé négatif -6m Durée 1h55 Facile Facile
Départ Départ à Fontenille-Saint-Martin-d'Entraigues - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée dans la vallée de la Boutonne au niveau de Fontenille-Saint-Martin-d'Entraigues. Sa longueur modérée et son très faible dénivelé en font une randonnée familiale.
Ce circuit traverse une zone à la biodiversité importante, notamment au niveau des Chaumes Pelés qui est un site en réserve, hébergeant une faune diversifiée et plusieurs espèces d'orchidées.

Chapelles et fontaines du côté de Lusseray, Chérigné et Luché-sur-Brioux
Distance 12.4km Dénivelé positif +31m Dénivelé négatif -32m Durée 3h35 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Lusseray - 79 - Deux-Sèvres

Une bien agréable randonnée au faible dénivelé dans la plaine autour des villages de Lusseray, Chérigné et Luché-sur-Brioux permettant de voir de beaux lavoirs - fontaines se déversant dans la rivière le Dauphin. La qualité des chemins (plus de 50 % du circuit) et les petites routes très peu fréquentées (plus de 30 % du circuit) permettent un cheminement tranquille et de profiter des ombrages et des paysages tout au long du parcours.

À la découverte du Logis de Vezançais
Distance 3.6km Dénivelé positif +6m Dénivelé négatif -6m Durée 1h05 Facile Facile
Départ Départ à Brioux-sur-Boutonne - 79 - Deux-Sèvres

Petite balade au départ de Brioux-sur-Boutonne permettant de découvrir le Logis de Vezançais, son lavoir et de cheminer de par et d'autre de la rivière l'Aiguière de la Liche dans une zone appelée le Grand Marais.
Le circuit se déroule sur de bons chemins, ce qui permet d'en faire une balade familiale.

Autour de la Bellesebonne près de Villefollet
Distance 10.98km Dénivelé positif +10m Dénivelé négatif -10m Durée 3h10 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Villefollet - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée en plaine en partie le long du cours de la Bellesebonne. Son parcours est particulièrement plat (moins de 9m de dénivelé). Il traverse les villages de Villefollet et de Maillé.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.