Une nature cachée entre Javarzay et Lussais

Belle randonnée dans une zone de bocage au Sud de Javarzay avec son château et de Lusseau. Cette randonnée de part et d'autre de la rivière La Boutonne est très agréable et permet un belle incursion dans la campagne à la porte même de Chef-Boutonne, petite ville qui mérite également un détour.

Fiche technique
Une randonnée Chef-Boutonne créée le lundi 19 février 2018 par pgetrochon. MAJ : dimanche 12 mai 2019
Durée Durée moyenne: 2h20[?]
Distance Distance : 8.14km
Dénivelé positif Dénivelé positif : 9m
Dénivelé négatif Dénivelé négatif : 9m
Point haut Point haut : 87m
Point bas Point bas : 72m
Facile Difficulté : Facile
Retour point de départ Retour point de départ : Oui
A pied A pied
Commune Commune : Chef-Boutonne (79110)
Départ Départ : N 46.10921° / O 0.08369°
Téléchargez : -
Bras de la Boutonne à proximité du Château de Javarzay Parking du Château de Javarzay Le château de Javarzay Etang derrière le Château de Javarzay

Description de la randonnée

Le point de stationnement se situe à Javarzay près de Chef-Boutonne au niveau du parking du château.
.
(D/A) Rejoindre l'Avenue des Fils Fouquaud (route D740). Traverser avec prudence cette voie, tourner à droite et remonter cette avenue. Passer le carrefour avec la route D737 menant à Melle et poursuivre tout droit dans la Rue de la Garenne Guidée.

(1) Après la maison du 27 de la Rue de la Garenne Guidée, tourner à gauche dans un chemin qui amène en un peu plus de cent mètres au Chemin de la Maisonnette. Tourner alors à gauche. Un peu plus loin, la route fait place à un chemin.

Le chemin après un virage en épingle à cheveux suit le bras de la rivière La Boutonne, avant de s'en écarter pour longer à main gauche le terrain de camping de Treneuillet. Le chemin finit par rejoindre une petite route menant de la route de Niort (D740) au terrain de camping. Traverser prudemment cette route et continuer dans un chemin en face.

Le chemin se rapproche de la rivière jusqu'à la longer. Au niveau d'un pont sur la gauche, continuer tout droit. Peu après le chemin rejoint la Rue du Planier dans un virage à angle droit : continuer tout droit en face.

(2) Sensiblement plus loin, à l'approche de Lussay, tourner à droite dans une petite route qui se transforme rapidement en Chemin des Meuniers, puis redevient une voie goudronnée pour rejoindre la Rue du Lavoir. Tourner à droite dans cette rue et la
suivre jusqu'à tourner à gauche dans la Rue du Logis dans un carrefour en triangle. À son extrémité, tourner à gauche dans la Rue du Pont Neuf. La suivre jusqu'à un croisement.

(3) Tourner à gauche dans le chemin qui franchit un premier bras de la Boutonne, en longe un second avant de le franchir également. Plus loin, au niveau d'une station de pompage, le chemin fait un virage à angle droit. Continuer tout droit jusqu'à ce que le chemin longe à nouveau la Boutonne et arrive à une route (de la Varenne à Lussay). Tourner à gauche en direction de Lussay et emprunter avec prudence la route sur une centaine de mètres.

(4) Virer à droite dans un chemin avant un élevage piscicole sur la droite de la route menant à Lussay. Continuer tout droit jusqu'à la route D110. Tourner à droite et la suivre avec prudence sur sept cent mètres environ jusqu'au carrefour avec la route menant au lieu-dit Péchiot sur la droite.

(5). Tourner à gauche dans un chemin qui part en direction du Bois de la Chagnée.

(6) Au coin du bois, prendre le chemin de gauche, assez ombragé. Plus loin, le chemin fait un grand "S" et finit par rejoindre la route D110 au niveau du lieu-dit Moulin Neuf. Tourner à droite sur cette route et la suivre avec prudence. Passer tout droit le rond point suivant et continuer jusqu'à atteindre la route de Niort (D740), en face de l'église.

(7) Traverser la rue avec prudence et gagner le parvis de l'église. Emprunter le chemin qui pénètre dans le parc du château de Javarzay et rejoindre l'allée du parc.

(8) Prendre à gauche dans cette allée, passer devant le château et rejoindre le point de stationnement (D/A).

Points de passage :
D/A : km 0 - alt. 81m - Parking du > - Château de Javarzay
1 : km 0.54 - alt. 78m - Croisement Rue de la Garenne Guidée - chemin
2 : km 2.13 - alt. 77m - Croisement Rue du Planier - chemin
3 : km 2.99 - alt. 75m - Croisement route - chemin - Boutonne (rivière)
4 : km 4.36 - alt. 75m - Croisement route - chemin
5 : km 5.84 - alt. 87m - Croisement route D110 d'Aubigné - chemin
6 : km 6.38 - alt. 79m - Coin du Bois de la Chagnée
7 : km 7.88 - alt. 84m - Carrefour D740 - D110
8 : km 7.97 - alt. 83m - Croisement de chemins dans le Parc du Château
D/A : km 8.14 - alt. 81m - Parking du Château de Javarzay

Informations pratiques

Le point de stationnement se situe à Javarzay près de Chef-Boutonne au niveau du parking du Château.
.
Cette randonnée en terrain varié nécessite d'être bien chaussé.

Ce parcours est balisé en Bleu (petit picto Blanc sur fond Bleu). Ce circuit "Nature cachée" est publié par le
Pays Mellois . En complément, il est conseillé de suivre les indications du descriptif et de la carte en y alliant une lecture du paysage.

Variante
Un complément de 3 km environ est possible à partir du point (7).
Tourner à droite dans l'Avenue Louis Proust. Tourner à gauche dans la Rue de Judée, virer à droite avant la Boutonne pour rejoindre la Rue du Champ de Foire. Tourner à gauche dans la Rue Pierre Blanchard (en direction de la Piscine que l'on laisse à main gauche). Continuer tout droit jusqu'au Moulin des Paillards. Continuer jusqu'au carrefour suivant tourner à gauche dans la Rue de la Paillanderie. Idem au carrefour suivant afin de parvenir au lieu-dit l'Hermitage, puis passer à proximité du Moulin de Pouillé. Continuer tout droit et après le lieu-dit le Petit Mauboué , passer la rivière Boutonne et tourner à droite sur un chemin d'exploitation (chemin blanc). Dans un virage, à proximité de l'étang du château de Javarzay (mais avant) tourner à gauche dans le premier chemin et le suivre. Il longe la Rue de Judée à l'écart à l'arrière des habitations qui la bordent. Le chemin retrouve le circuit principal au point (8)

Randonnée réalisée par l'auteur le 11 janvier 2019

Soyez toujours prudent et prévoyant lors d'une randonnée. Visorando et l'auteur de cette fiche ne pourront pas être tenus responsables en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Pendant la rando ou à proximité

Chef-Boutonne

La commune doit son nom à la rivière la Boutonne, qui prend sa source au cœur de la ville, sous le lavoir de la rue de la Fontaine, d'où le nom de chef pour la tête de la Boutonne.
En poitevin, son nom est Ch' Boutoune

Chef-Boutonne est un chef-lieu de canton peu connu si ce n'est par la célébrité nationale de deux personnages : Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes, défenseur malheureux de Louis XVI, et plus près de nous, Jean-François Cail, qui fut, au xixe siècle, l'équivalent de ce que représentent actuellement les industriels Dassault ou Bouygues. Le premier a laissé son nom à la place créée sur les ruines de l'ancien château féodal, au lieu-dit la Plaine, le second à la principale place au centre du bourg.

Javarzay, dont le nom est d'origine gallo-romaine, a constitué l'habitat principal à l'origine, on a retrouvé dans son sous-sol des vestiges antiques ; toutefois, les tumuli au Champ des Chirons (rue du Pont-Supérieur, fouillé par Henri Beauchet-Filleau) indique que Chef-Boutonne a pu exister dès cette époque.

Chef-Boutonne, Javarzay et Lussay formant chacune une paroisse, elles devinrent des communes distinctes en 1789. Dès 1790, la commune de Javarzay fut rattachée à Chef-Boutonne, Lussay en fit de même en 1829 ou 1830.

En 1714, 12 foires se tenaient dans la ville. Une faïencerie, fondée vers 1778, fonctionna au moins jusqu'en 1810. La fabrication des textiles disparut au xixe siècle. Un filature de Javarzay brûla en 1859. En 1800, il y avait sept tanneries, toutes avaient cessé leur activité cinquante ans plus tard.

La gare, dont le bâtiment subsiste, était desservie par deux lignes, actuellement disparues :
- la ligne Niort à Ruffec à voie normale gérée par les Chemins de Fer de l'État (puis la SNCF à partir de 1937) ;
- la ligne à voie métrique de Saint-Saviol à Saint-Jean-d'Angély (1896-1951) de la Compagnie de chemins de fer départementaux (Réseau des Charentes et Deux-Sèvres).

Riche d'une vie associative abondante et diversifiée, la commune connaît depuis quelques années le renom d'un tournoi international de tennis de table. En effet de nombreux joueurs classés dans le top 100 mondial y participent. La 9e édition d'un tel tournoi a eu lieu en 2011.

Lieux et monuments
- L'église Saint-Chartier de Javarzay
Javarzay, autrefois châtellenie indépendante, est devenue aujourd'hui un faubourg de Chef-Boutonne. Son église aux proportions imposantes est dédiée à saint Chartier, saint berrichon qui aurait vécu au VIe siècle.
La nef à collatéraux et le transept ont été construits vers 1140 tandis que le chœur a été entièrement refait au début du XVIe siècle. La structure architecturale datant de l'Âge roman rappelle celle de Saint-Pierre d'Aulnay en Charente-Maritime, édifice prestigieux, joyau du Poitou roman, classé Patrimoine mondial par l'UNESCO dans le cadre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.
L'ample façade est rythmée verticalement par quatre imposants contreforts et horizontalement par une corniche qui détermine deux niveaux. Le portail central à quatre voussures toriques est flanqué de part et d'autre d'une double arcature aveugle, l'ensemble est surligné par un cordon en pointes de diamant. Les chapiteaux sont décorés de masques et de feuilles creuses, les tailloirs ornés de feuillages, d'étoiles et de disques. La puissante corniche est composée de modillons et de métopes sculptés : au centre, l'Agneau mystique, image du Sauveur, accosté d'une chouette et, de part et d'autre, de palmettes, rosaces, étoiles, oiseaux et un personnage en marche portant un bourdon sur l'épaule. Au-dessus du portail, une fenêtre à colonnettes éclaire la nef.
Haute de treize mètres et longue de quatre travées, la nef est voûtée en berceau brisé ainsi que les collatéraux et les bras du transept. Arcs et arcs-doubleaux reposent sur des piles fasciculées à huit colonnettes.
La croisée du transept est couverte par une coupole sur pendentif à grosses nervures toriques. Remarquez l'appareil réticulé très décoratif des pendentifs. Le cordon de dents de loup qui les soulignent est repris à la base de la coupole.
Les chapiteaux de la nef et des collatéraux sont sculptés de feuilles d'eau où se dégagent des volutes de feuillages, de poissons, d'oiseaux juchés sur des lions becquetant leur tête ou leur croupe, de de quadrupèdes dont un lièvre et des têtes de chèvres, de têtes humaines dans une verve populaire.

- Le château de Javarzay (xvie siècle), classé monument historique, et qui abrite le musée de la Coiffe ;
- L'ancienne rue du château devenue avenue des fils Fouquaud qui rappelle qu'ils furent fusillés par les Allemands en 1944
- L'avenue Louis-Proust rappelle que ce jeune résistant fut fusillé à l'âge de seize ans et demi. Cette "avenue" part de l’ancienne place du Marché où il y eut des halles démolies en 1787
- À Chef-Boutonne les dénominations officielles ne font pas de différences entre une avenue et une rue. Ainsi l'avenue Louis-Proust est prolongée par une rue, celle de l'Hôtel-de-Ville et des Écoles, de même importance, de même largeur, dans le même alignement, formant une partie de ce qu'on appelle tout simplement et plus justement l'avenue de Javarzay et qui est une création intentionnelle en 1738
- La Croix Perrine : le nom de cette petite place existait déjà en 1654 et il a sans doute son origine dans l'aumônerie qu'il y avait autrefois. C'était un établissement charitable accueillant les mendiants, les pèlerins au cours de leurs pérégrinations, pourvu d'une chapelle pour prier, d'un cimetière et qui naturellement devait avoir une croix. Il fut supprimé sous Louis XIV en 1696
- La Grand'Maison attire l'attention par son architecture. Dans le fronton triangulaire qui est au-dessus de la porte on pouvait lire à l'intérieur du médaillon une inscription latine affirmant que "la crainte du Seigneur est le début de la sagesse". Elle est datée de 1567 et, comme les protestants aimaient graver des citations bibliques à l'entrée de leur demeure, on peut supposer que la "Grand'Maison" fut construite par un protestant en 1567
- La source de la Boutonne
- L'écomusée de la Vestegaille

Personnalités liées à la commune
- Jérôme Phélypeaux de Pontchartrain (1674-1747), homme d’État. Il acquit en 1712 la baronnie de Chef-Boutonne qui fut ensuite transformée en marquisat au profit de Paul Jérôme, un de ses fils.
- Jean-François Cail (1804-1871), entrepreneur industriel, constructeur mécanicien, né à Chef-Boutonne. L'Société J.F Cail & Cie est en partie à l'origine du groupe Fives-Lille.
- Jules Chabot de Bouin (1807-1857), écrivain, romancier et auteur dramatique né à Chef-Boutonne.
- Laurent Cantet (1961), réalisateur et scénariste. Il vécut son enfance à Ardilleux dans le canton de Chef-boutonne.

Le Château de Javarzay

Le site de Javarzay est occupé depuis l’antiquité par une ferme Gallo-Romaine, domaine de GAVARCIUS, à l’origine du nom de JAVARZAY.
Elle devient une ferme Royale Mérovingienne au VIème siècle. Clothaire 1er, fils de Clovis et époux de Radegonde, y séjourna en 559 et Saint Junien, ermite légendaire, y fut reçu.
Le château de Javarzay est un des premiers châteaux de la Renaissance en Poitou. Il fut édifié par François de Rochechouart (un compagnon d’armes de François 1er) autour de 1515 et englobait alors 12 tours d’enceinte.
Le château de Javarzay fut la propriété de personnes notoires dont la famille de la Rochefoucault, le Comte de Ponchartrain (Ministre de Louis XIV) au 17ème siècle, Chrétien Guillaume de Lamoisgnon de Malesherbes (avocat de Louis XVI) au 18ème siècle.
Passé entre les mains de différentes familles depuis la Révolution, il fut plus ou moins abandonné à ses ruines. Mais à partir de 1982, le Château se met à revivre suite à son achat par la commune de Chef-Boutonne.
Depuis 1983, le château retrouve fière allure notamment grâce à l’action de l’association "Les Amis du Château de Javarzay", et à une vaste opération de restauration par les Monuments Historiques en 1995.
L’aménagement des salles est l’œuvre des "Amis du Château" rejoints en 2003 par "L'association C.A.I.L.".

L'Arboretum
Autour du Château, tous les arbres sont répertoriés et leur plaquette de présentation indique leur nom scientifique et leur nom commun. Parmi eux :
- Un ginkgo biloba, l'arbre aux 40 écus. Véritable « fossile vivant », l'arbre aux 40 écus est le seul survivant des espèces qui existaient sur Terre, il y a 250 millions d'années. Avant de tomber en automne, les feuilles en forme d'éventail de ce conifère lui font une parure jaune d'or.
- Un érable sycomore (Acer pseudoplatanus), qui est un arbre de la Famille des Acéracées.
Ces deux arbres sont inscrits dans l’inventaire des Arbres Remarquables des Deux-Sèvres, cette notion assez subjective désigne un arbre hors du commun par sa taille, sa forme, son âge, son esthétique, son originalité, sa rareté, par les légendes qui l’entourent, ou encore par les événements historiques qui lui sont associés.

Sources : wikipédia, site officiel du Château de Javarzay et site Portail de l'Age Roman en Poitou-Charentes

Avis et discussion

Moyennes

Moyenne globale : 3.67/5
Nombre d'avis : 1
Fiabilité de la description : 3/5
Fiabilité du tracé sur carte : 4/5
Intérêt du circuit de randonnée : 4/5


Visorandonneur
le lundi 18 février 2019 à 10:52

Bonjour,

Je trouve votre commentaire bien sévère. La nature en hiver ne se montre sous son plus bel aspect, même si personnellement je lui trouve un charme ... différent. Quant à l'entretien de la nature il repose le plus souvent sur les agriculteurs qui le font bénévolement dans le cadre de leurs activités : mais le temps leur manque de plus en plus et leur nombre est en forte diminution. Les municipalités ne s'occupent que des villages et villes et du bord des routes.
A la belle saison les couleurs des cultures devraient être de nature à rendre les paysages plus chatoyants.

Bonnes randonnées.


Visorandonneur
le lundi 18 février 2019 à 09:38

Note globale : 3.67 / 5

Date de la randonnée : lundi 18 février 2019
Fiabilité de la description : Moyen
Fiabilité du tracé sur carte : Bien
Intérêt du circuit de randonnée : Bien

Belle promenade autour de Javarzay et Lussais. On y voit de jolies bâtisses, une belle nature avec de nombreux petits cours d'eau et plans d'eau. Cependant, certains passages ne sont pas très beaux : alentours de fermes très laids, environnement naturel non entretenu, friches... Dommage car le lieu mérite d'être découvert. La municipalité et les habitants doivent fournir des efforts pour embellir ce cadre naturel.

Autres randonnées dans le secteur

Entre fontaines et rivière du côté de Fontenille-Saint-Martin-d'Entraigues
Distance 6.58km Dénivelé positif +6m Dénivelé négatif -6m Durée 1h55 Facile Facile
Départ Départ à Fontenille-Saint-Martin-d'Entraigues - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée dans la vallée de la Boutonne au niveau de Fontenille-Saint-Martin-d'Entraigues. Sa longueur modérée et son très faible dénivelé en font une randonnée familiale.
Ce circuit traverse une zone à la biodiversité importante, notamment au niveau des Chaumes Pelés qui est un site en réserve, hébergeant une faune diversifiée et plusieurs espèces d'orchidées.

La coulée de la Doue près de Crézières
Distance 10.2km Dénivelé positif +64m Dénivelé négatif -64m Durée 3h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Crézières - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée qui allie découvertes patrimoniales et rencontre avec la nature. Elle permet de découvrir quatre fontaines - lavoirs, un château, trois puits, une église et de beaux points de vue sur ce coin de campagne du Sud Deux-Sèvres.

Dans la plaine de Gournay
Distance 10.33km Dénivelé positif +20m Dénivelé négatif -21m Durée 3h00 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Gournay-Loizé - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée sur un plateau aux paysages variés entre champs ouverts et bocages entre Gournay et Les Alleuds. Cette randonnée permet également de découvrir partiellement un parc éolien et ses grands ventilateurs industriels.

Circuit des deux lavoirs sur Tillou et Sompt
Distance 9.44km Dénivelé positif +49m Dénivelé négatif -55m Durée 2h50 Facile Facile
Départ Départ à Tillou - 79 - Deux-Sèvres

Circuit agréable en terrain varié. Dénivelé modeste. Permet de découvrir deux lavoirs typiques de la région et des aménagements hydrauliques anciens, ainsi que la résurgence de la Somptueuse.

En suivant la noce sur le chemin des Lavandières
Distance 8.66km Dénivelé positif +43m Dénivelé négatif -46m Durée 2h35 Facile Facile
Départ Départ à Hanc - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée qui regroupe de belle manière deux circuits dans la campagne, entre des coteaux calcaires et des fonds de vallée humide. De beaux paysages. La forte présence de la pierre calcaire dans la construction des maisons, des granges et des murets singularise ces deux villages et en fait tout leur charme.

Aux alentours des Châteaux de la Boudranche
Distance 8.82km Dénivelé positif +31m Dénivelé négatif -30m Durée 2h35 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Gournay-Loizé - 79 - Deux-Sèvres

Belle randonnée proche de Melle permettant de cheminer dans des paysages de plaines de champs ouverts, et de bocages. Le territoire communal est également occupé par 10% de forêts. Au cours de cette randonnée de belles vues sur deux châteaux : châteaux des Touches et de la Chevrelière.

Chapelles et fontaines du côté de Lusseray, Chérigné et Luché-sur-Brioux
Distance 12.4km Dénivelé positif +31m Dénivelé négatif -32m Durée 3h35 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Lusseray - 79 - Deux-Sèvres

Une bien agréable randonnée au faible dénivelé dans la plaine autour des villages de Lusseray, Chérigné et Luché-sur-Brioux permettant de voir de beaux lavoirs - fontaines se déversant dans la rivière le Dauphin. La qualité des chemins (plus de 50 % du circuit) et les petites routes très peu fréquentées (plus de 30 % du circuit) permettent un cheminement tranquille et de profiter des ombrages et des paysages tout au long du parcours.

La campagne de Paizay-le-Chapt et le Bois de la Griffière
Distance 10.51km Dénivelé positif +46m Dénivelé négatif -46m Durée 3h05 Moyenne Moyenne
Départ Départ à Paizay-le-Chapt - 79 - Deux-Sèvres

Agréable randonnée permettant de voir des paysages variés aux alentours de Paizay-le-Chapt. Ce parcours réserve de belles vues de la campagne à l'approche de la forêt d'Aulnay plus au sud, le joli Bois de la Griffière, le lieu-dit les Rompis, survivance de l'essartage du XVe siécle, le chemin de la Rochelle qui est la trace d'une ancienne grande voie de communication et le Puits de Pouffond.

Pour plus de randonnées, utilisez notre moteur de recherche.

Les descriptions et la trace GPS de ce circuit restent la propriété de leur auteur. Ne pas les copier sans son autorisation.